L'Event des Jonquilles

Situation : Commune de Noailles (19)

Event : X=534.004 - Y=3.309.812 - Z=186m (coordonnées projection Lambert III)

Puits : X=534.508 - Y=3.309.454 - Z=234m (coordonnées projection Lambert III)

Carte IGN 1/25000 è de BRIVE-LA-GAILLARDE (feuille 2135 Ouest)

Entrées situées en propriété privée

Description sommaire :

L'Évent des Jonquilles,  dont l'entrée historique (l'Event) est   peu   engageante,   débute   par   un ramping  long de 200m. On y  traverse successivement la Mare-Baque, les Chicanes, le Goulet du Vent, l'Entresol, le Frottement Dur ... Le décor est planté ! Puis  le  plafond   se  relève  et  l'on  se retrouve  sans  trop  y  croire,  dans  une spacieuse galerie concrétionnée qui s'étire  sur  1200m (jusqu'à la "salle" de la Dalle en Pente),  et   la  progression n'est ralentie que par quelques ressauts et quelques gours profonds.  

A 840m de l'entrée de l'évent, et 670m avant la rivière amont, débouche au plafond la série de verticales (7m et 34m) de la seconde entrée appelée "puits des Jonquilles", et beaucoup plus facilement praticable.

On atteint ensuite la "salle"  de  la  Dalle  en  Pente  (sable, strates  éboulées),  puis la   Grande   Galerie Fossile s'achève sur un ressaut de 5 m au pied duquel coule la Rivière des Jonquilles (amont).

- Vers l'amont, au Sud, on progresse en opposition au-dessus de bassins profonds et de cascatelles. La galerie mesure ici une dizaine de mètres de hauteur. Puis, progressivement, la voute s'abaisse et les parois s'écartent pour former la galerie du RER, vaste tube elliptique (section 10 x 4m) où la rivière  serpente  entre  deux  banquettes rocheuses. Après 1000m de cheminement, on rencontre le siphon amont.

Peu avant le S116 (marqué S105 sur le plan en bas de page), l'affluent des Trois Siphonnés propose ses 300m de galerie exigüe, agrémentés de sable et de voutes mouillantes.

Le siphon amont, long de 116m, précède quatre autres courts siphons. Un total de 310m de galeries exondées s'intercalent entre ces cinq siphons.

Au-delà, ce sont 700m de galerie principale (s'achevant sur une série de deux  siphons de 16m -1m et 227m -15m puis 500m de galeries supplémentaires),  et 900m d'affluent concrétionné qui seront parcourus, maintenant accessibles sans plonger via le gouffre de Combe Nègre.

- En aval du R 5, après un bref parcours, la rivière se perd dans un siphon (S20). On peut la rejoindre au-delà par plusieurs puits en revenant vers la sortie, dont un P 8, situés juste après la salle de la Dalle en Pente, dans la Grande Galerie Fossile. On se retrouve alors entre deux siphons : le S20 précédent, et le S23, dans lequel la rivière s'engouffre après une chute de 4m (puits de la Douche).

Presque à l'aplomb du P8, la  Galerie des Merveilles, fossile et concrétionnée, prend naissance. Elle se termine par un puits, regard sur la rivière siphonnante. En paroi Est, quelques boyaux relient galerie des Merveilles et puits de la Douche.

- Revenons à 650 m de l'entrée, peu avant le débouché du puits des Jonquilles, dans la Grande Galerie Fossile où une strate dissimule un passage bas vers un P10 étroit : le puits des Tullistes. Il donne accès à la galerie des Tullistes (ramping), laquelle  débouche en plafond de la rivière des Jonquilles, en aval du S37. 900m de galerie supplémentaire peuvent être visités, réparties vers l'amont (appelé amont de l'aval) et l'aval (aval de l'aval). L'eau est ici profonde et rapide, nécessitant, à l'époque de la découverte l'emploi des canots pneumatiques, et de nos jours de combinaisons néoprène. De nombreux passages débouchent dans les plafonds, constituant un étage fossile qu'il est conseillé d'emprunter dans l'extrême aval. On évite ainsi des zones de courant rapide et, à la faveur d'une fracture rectiligne sur près de 100m, on «coupe» littéralement au travers du siphon de la Jonction par lequel l'eau quitte l'Évent des Jonquilles pour rejoindre la Couze.

Enfin, si la saison s'y prête, la grande fracture se prolonge par la galerie du C.D.S., située sous le niveau du siphon, et complètement noyée la plupart du temps. Si le siphon est bas, un mince barrage naturel de cailloutis  bloque l'eau et la galerie du C.D.S. se vide. C'est un endroit où il est raisonnable d'être  inquiet.

Description sommaire de la première zone de siphons amont :

- Le cheminement, à priori principal, actuellement reconnu comporte :

- un S1 (116m -6) et S1bis (27m -1,5) considérés comme un seul siphon

- exondé de 137m avec au bout de 40m un petit affluent rive gauche reconnu sur quelques dizaines de mètres avec arrêt sur siphon étroit (laminoir), et deux ecalades en artif réalisées à 55m et 70m (la première a fait l'objet du repérage Arcana sous l'accotement de la RN20)

- S2 (22m -1,5)

- exondé de 174m

- S3 (40m -6)

Topographie :

- la topographie (du post-siphon uniquement pour l'instant) est disponible auprès de Thierry MARCHAND - speleo19@free.fr

Voir la topographie (au format format vectoriel .dwf)

Autodesk Design Review est une application légère, téléchargeable gratuitement, qui permet de visualiser et d'imprimer des fichiers DWF™ (Design Web Format™) sous Windows

Page mise à jour le 23/03/2004

[Accueil]-[Comité]-[Spéléo-secours]-[Clubs]-[Cavités]-[Photos plongée]-[Fédération]-[Ecole Française Spéléo]-[Contact]